Aller au contenu principal
Yroise - L'expédition du père tachard

CURIOSITÉ

L'expédition du Père Tachard au Royaume de Siam (1685-1688)

Prêtre jésuite, mathématicien et diplomate français, Guy Tachard fut missionnaire au Siam (ancien nom de la Thaïlande) et membre de plusieurs délégations diplomatiques auprès du roi de Siam.

Premier voyage au Siam (1685-1686)

Guy Tachard part de Brest le 6 mars 1685 à bord des navires l’Oyseau et La Maligne pour recueillir sur ce pays toutes les notions qui seraient utiles pour le commerce, la politique et la religion. Ces envoyés de Louis XIV sont très courtoisement reçus par le roi de Siam, Narai, qui autorise les jésuites à prêcher le christianisme.

Cette expédition est également mandatée par l'Académie des Sciences pour améliorer les connaissances géographiques et cartographiques, astronomiques, maritimes de cette région du globe. Elle donne lieu à l'observation des étoiles, de phénomènes marins et météorologiques propres aux latitudes tropicales. L’expédition permet aussi l'installation au cap de Bonne Espérance pour de savants calculs sur la longitude de celui-ci.

Au cours de cette expédition a lieu une somptueuse réception des ambassadeurs de Louis XIV à Bangkok et au Siam, qui se poursuit par la visite de ce royaume (palais, navires, maisons, temples, fêtes et cérémonies, exploitations minières). Tachard revient en France en compagnie de l’ambassadeur de Siam, Kosan Pan, qui apportait une proposition d’alliance éternelle entre la France et le Siam.

Second voyage (1687-1688)

Tachard est d’abord envoyé en Europe pour y chercher des missionnaires, qu'il conduit en Asie en mars 1687. L’expédition, composée de cinq navires de guerre emportant mille trois cents personnes commandés par l'Amiral Desfarges, ramène chez eux les ambassadeurs siamois, et embarque une nouvelle mission dirigée par Simon de La Loubère et Claude Ceberet du Boulay, directeur de la Compagnie des Indes orientales.

 

Second voyage du Père Tachard et des jésuites envoyez par le Roi au royaume de Siam
 Second voyage du Père Tachard et des jésuites envoyez par le Roi au royaume de Siam

 

Si vous êtes Brestois, vous connaissez forcément cette fameuse rue de Siam, artère principale du centre-ville reconstruit de Brest. Mais savez-vous d’où vient ce nom ?
La rue de Siam s’est d’abord appelée « La rue Saint-Pierre ». Elle fut tracée par Vauban comme l’un des axes principaux de la ville qu’était Brest, avec la Grand-rue (renommée rue Louis-Pasteur en 1907) plus importante. Cependant, la rue de Siam doit son nom actuel au souvenir de la visite officielle, le 18 juin 1686, d’une délégation de trois ambassadeurs du Roi Siam Narai, menée par Kosa Pan. Accompagnés de six mandarins, trois interprètes, deux secrétaires et une vingtaine de domestiques, chargés de nombreux présents, ils venaient rendre visite au roi Louis XIV à Versailles. Empruntant à pied la rue Saint-Pierre pour se rendre à l’hôtel du même nom, ils émerveillèrent les Brestois qui rebaptisèrent leur rue. La rue de Siam d’avant la Seconde Guerre mondiale était bien plus étroite que l'artère actuelle, le centre-ville ayant été détruit quasiment en totalité par les bombardements alliés et les bulldozers de la Reconstruction.

 

La rue de Siam avant guerre
La rue de Siam avant guerre
La rue de Siam de nos jours
La rue de Siam de nos jours

 

Pour en savoir plus sur la venue de l'ambassade de Siam à Brest en 1686


Guy Tachard, Second voyage du Père Tachard et des jésuites envoyez par le Roy au royaume de Siam. Contenant diverses remarques d'histoire, de physique, de géographie, & d'astronomie, 1689
Brest, Médiathèque François Mitterrand - Les Capucins, RES XVIIE C25